Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 11:57



      « Tout est venu du Christ, même Marie ; tout est venu par Marie, même le Christ », lança le Saint-Père dans une formule fulgurante, l’après-midi du 14 septembre, lors d’un inoubliable moment de communion devant le Saint-Sacrement au cours duquel il a lu l’émouvante prière d’abandon du bienheureux Charles de Foucauld adressée à notre Père. « Le silence de ces milliers de personnes devant le Seigneur était émouvant : non pas un silence vide, mais plein de prière et conscient de la présence du Seigneur qui nous a aimés jusqu’à monter pour nous sur la croix », commentait Benoît XVI à l’audience générale, dans les jours qui ont suivi. Désignant le Christ à la foule rassemblée, le pape nous avait dit en ce dimanche de la Sainte Croix : « Ne regarde plus tes blessures, regarde les siennes ». « Les saints du ciel ne cessent d’intercéder pour nous. Ils étaient pécheurs et le savaient, mais ils ont accepté de ne pas regarder leurs blessures et de ne plus regarder que les blessures de leur Seigneur, pour y découvrir la gloire de la Croix, pour y découvrir la victoire de la vie sur la mort »…

(Source : le journaliste François Vayne, présent tout au long du pèlerinage pontifical, y compris dans l'avion)

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Evénements
commenter cet article

commentaires