Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

12 octobre 2006 4 12 /10 /octobre /2006 15:26

     Que reste-t-il de Charles de Foucauld à Tamanrasset ?

     Dans un texte écrit le 8 juin 2005, c'est-à-dire 5 mois avant la béatification de Charles de Foucauld, le Frère Antoine Chatelard, des Petits Frères de Jésus, répond à cette question avec toute la compétence de celui qui a vécu de nombreuses années à Tamanrasset

     " Après un temps de rejet et d’indifférence, la personne de Charles de Foucauld trouve son vrai visage et sa place dans l’histoire locale. On se félicite de sa béatification annoncée. En effet, laissant de côté le contexte colonial de l’époque, ceux qui s’intéressent au travail scientifique ou simplement à la valeur humaine de cet homme peu ordinaire et ceux qui ont pu découvrir sa dimension spirituelle ne peuvent que se réjouir de cette reconnaissance officielle. Á Tamanrasset, on voit déjà les conséquences heureuses que cette publicité nouvelle pourrait avoir pour l’économie locale si liée au tourisme international. D’autres pensent aux rencontres interculturelles que cette année pourrait permettre d’organiser.

" En 1963, le corps de Laperrine était transféré en France dans le caveau de famille à Carcassonne. Le corps de Charles de Foucauld avait été transporté près d’El Goléa depuis 1929. Que reste-t-il de lui à Tamanrasset ? Dans un développement incroyable de la ville, il reste les lieux où il a vécu. Aujourd’hui des pèlerins et de simples visiteurs, de plus en plus nombreux, viennent de tous les coins du monde s’y recueillir en essayant de comprendre ce qui a pu amener un homme aussi exceptionnel à s’installer dans ce « lieu délaissé ».

" Dans la « Frégate », où il a passé l’essentiel de ses onze années au Hoggar, ils peuvent retrouver l’âme de celui qui a fait construire cette misérable demeure qui lui servait d’oratoire, de chambre et de bureau. On ne peut qu’être impressionné par les dimensions et l’atmosphère de cet étroit couloir qui oriente vers l’autel.

                                                       

" Autre est le langage de la maison construite sur le sommet du plateau de l’Asekrem. Face à l’un des plus beaux paysages du monde, la vue que l’on a de là-haut produit son effet sur l’incroyant autant que sur le croyant qui se sent porté à adorer le Créateur. Personne ne reste indifférent au choix d’un tel emplacement qui révèle quelque chose de ce qu’était celui qui, le premier, eut l’idée de faire construire sa maison sur ce sommet. Depuis Tamanrasset, en quelques jours, les  marcheurs peuvent rejoindre ce haut-lieu pour un véritable pèlerinage.

" Dans le « bordj », où il a passé les cinq derniers mois de sa vie, une permanence est assurée chaque jour permettant à des milliers de visiteurs de se faire une idée de la vie et de la mort de celui qui fit construire cette casbah en terre par les habitants de Tamanrasset, et pour eux. Une exposition de photos permet de connaître le parcours de sa vie et, une autre, l’histoire du développement de la ville.

" Ici ce sont les lieux qui parlent et interpellent, empêchant d’en rester à l’émotion esthétique ou à la simple admiration. Ils invitent à découvrir le secret de la vie d’un homme. Ce qu’il a dit de sa propre expérience, au contact de musulmans, peut s’appliquer à lui car « la vue de cette foi, de cette âme vivant dans la continuelle présence de Dieu peut faire  entrevoir quelque chose de plus grand et de plus vrai que les occupations mondaines »."

(extrait d'un article publié par le Bulletin trimestriel des Amitiés Charles de Foucauld, n° 159, juillet 2005)

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans La Frégate
commenter cet article

commentaires

Tremolet Christine 27/01/2008 14:52

Bonjour  je viens d'avoir un petit mot de Frère Edouard ...Si vous l' avez avant moi, remerciez le bien de ma part Je sais que lui et Ventura passeront la Semaine  Sainte à Tam Pourrons nous mes amis( qui seront en circuit sur Le Hoggar du 16 au 22 mars ) et moi -meme vous rendre  visite le jour de Paques et partager avec vous la Messe de Paques ? merci et à vous lire

Alec 12/12/2006 14:46

je connais assez bien CdF, et depuis longtemps. C'est la premiere fois que j'entands que son "ermitage" etait appele "La Fregate"... Pourquoi? quelles sont les sources qui permettent de l'afirmer?

Vincent 13/10/2006 11:12

Ayant découvert Charles de Foucauld à l'occasion de sa béatification, je suis heureux de poursuivre ma formation et mon information en lisant vos pages quasi quotidiennes. Quel(s) ouvrage(s) recommanderiez vous en priorité ? Merci et longue vie à votre blog !