Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

14 octobre 2006 6 14 /10 /octobre /2006 23:21

Charles de Foucauld (1858-1916) et l’Anjou : le Vicomte Charles de Foucauld fut successivement officier de cavalerie, géographe explorateur du Maroc, trappiste et ermite au Moyen-Orient, prêtre missionnaire hôte des Touaregs du Hoggar et auteur de travaux ethno-linguistiques universellement reconnus sur ce peuple du Sahara algérien.

   En 1878-1879, il achevait sa formation de Saint-Cyrien à l’École de cavalerie de Saumur.

   C’est aux cartes du Comte Henry de Castries que Foucauld eut recours pour préparer son voyage d’exploration du sud marocain, et à ses talents de cartographe pour rendre compte de son itinéraire. C’est à lui qu’il confia les prémices de son retour à la foi catholique. Henry de Castries, islamologue, conseiller général de Maine-et-Loire pendant plusieurs décennies, était le gendre du général Lamoricière et résidait au Chillon dans le Louroux-Béconnais. La correspondance reçue de Charles de Foucauld, qu’il avait conservée, fut la première éditée, en 1938.

   Puis, c’est l’académicien René Bazin, angevin, auteur d’une biographie de Foucauld, bien informée et maintes fois rééditée, de 1921 à 2004, qui a fait connaître Charles de Foucauld et lui a suscité un grand nombre de disciples. Jérôme et Jean Tharaud, rendant compte de cette biographie, attribuaient à un Père Blanc, condisciple angevin de Bazin, le Père Girault, un rôle majeur dans la documentation de l’ouvrage.

   Plus tard, au tournant des années 1950, devait se constituer une association de prêtres s’inspirant de la spiritualité de Charles de Foucauld ; Guy Riobé, futur évêque d’Orléans, fut l’un de ses initiateurs et son premier secrétaire général. Á cette fonction il a contribué à forger l’originalité de cette branche sacerdotale dans la postérité spirituelle multiforme de Charles de Foucauld.

   L’institution et les hommes de l’Anjou qui ont contribué à former Charles de Foucauld, béatifié par l’Église catholique en 2005, ou à diffuser ses idées, doivent être mieux connus si l’on veut cerner quelques-unes des sources de son activité scientifique, de son itinéraire et de sa renommée.

   C'est pourquoi l'Université catholique de l’Ouest organise dans ses locaux, à Angers, avec le concours des Archives départementales du Maine-et-Loire une Journée d'étude, le 24 novembre 2006, dont le détail sera donné ici au début du mois de novembre. L'entrée en sera libre et il n'y aura pas d'inscription préalable.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Evénements
commenter cet article

commentaires