Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

8 novembre 2006 3 08 /11 /novembre /2006 23:49

                                    « Donnez-nous aujourd’hui

                              notre pain supersubstantiel… » (Mt 6, 11)

   Nous demandons pour aujourd’hui, et en même temps pour toute cette vie présente qui ne dure qu’un jour le pain qui est au dessus de toute autre substance, c’est à dire le pain surnaturel, le seul qui nous soit nécessaire, le seul dont nous ayons absolument besoin pour atteindre notre fin : ce seul pain nécessaire, c’est la grâce… toutefois il est un autre pain, également surnaturel, qui sans être absolument indispensable comme la grâce est indispensable pour beaucoup et est le bien des biens ; cet autre pain, dont le seul mot de pain nous donne la pensée, et qui est un bien si doux, un bien suprême, Dieu même, c’est la très saint Eucharistie : en demandant le pain surnaturel qui nous est le plus nécessaire, nous la demandons certainement… Nous demandons donc deux choses en demandant notre pain supersubstantiel : d’abord la grâce, ensuite la sainte Eucharistie… Mais par dessus tout, il faut remarquer qu’en demandant ce double pain de la grâce et de l’Eucharistie, je ne le demande pas pour moi seul, mais pour nous, c’est-à-dire pour tous les hommes… je ne fais aucune demande pour moi seul : tout ce que je demande dans le Pater, je le demande ou pour Dieu ou pour tous les hommes : m’oublier, ne penser qu’à Dieu et au prochain, et à moi seulement en vue de Dieu et dans la même mesure que les autres, comme il convient à celui qui aime Dieu par dessus tout et le prochain comme soi-même, voici ce que Notre-Seigneur me fait pratiquer à chaque demande du Pater…

(Ch. De Foucauld, L'esprit de Jésus, méditations 1898-1915, nouvelle cité, 1978, p. 31-32)

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Textes du Bx
commenter cet article

commentaires