Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 16:30

Cinquième partie du témoignage de Madeleine Delbrêl :

                                                   La dernière place

     « Le Christ a tellement pris la dernière place que jamais personne n’a pu la lui ravir. »

     C’est sur cette parole de l’abbé Huvelin « inviolablement gravée dans l’âme » du Père de Foucauld que nous terminerons cette évocation.

     Il a compris avec tout son être – et il nous aide à le comprendre – que la vraie intimité du Christ se trouve si nous le rejoignons à la place qui est la sienne : la dernière. Il nous a aidés à perdre la foi au prestige et à acquérir la foi en notre propre disparition. Il a purifié notre idée de témoignage de tout ce qu’elle pouvait comporter de tendance « au panneau réclame » selon la phrase d’un prêtre qui l’a bien compris. Il nous a enseigné que, si certains de nous sont appelés à tenir, dans l’esprit du Christ, les leviers des choses temporelles ou des responsabilités bienfaisantes, d’autres sont appelés à s’enfouir dans la dernière place, avec le Christ, pour le simple but de la partager avec lui. En tête du Modèle Unique, ce tout petit livre où sont seules inscrites des phrases de l’Évangile, le Père de Foucauld a placé l’image de la Sainte Face : le Christ des outrages, des dérisions, des abandonnements et des échecs. C’est la dernière des dernières places. Sicut Deus dilexit nos, est-il écrit en exergue. « Ainsi Dieu veut que nous l‘aimions », répond toute la vie de Charles de Jésus.

     Madeleine Delbrêl

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Textes sur le Bx
commenter cet article

commentaires