Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

1 décembre 2006 5 01 /12 /décembre /2006 22:25

   A l'issue de la Messe de la fête du Bienheureux Charles de Foucauld célébrée par l'archevêque de Paris,  Mgr Vingt-Trois, en l'église Saint-Augustin ce 1er décembre, le Père Escudier, curé de la paroisse, a annoncé la mise en place d'une adoration hebdomadaire du Saint-Sacrement, guidée par des extraits de l'Ecriture et des écrits de Charles de Foucauld.

   Cette adoration, qui commence le 8 décembre, aura lieu le vendredi de 19 h à 21 h  dans l'église basse de Saint-Augustin, 3, avenue César Caire, Paris 8è (métro Saint-Augustin ou Saint-Lazare).

   Le Père Richard Escudier invite les adorateurs à venir librement, à l'heure de leur choix, ne serait-ce qu'un moment. Citant une catéchèse de Mgr Vingt-Trois (à Saint-Augustin, pour la Fête Dieu 2005), il précise :

   "Ce qui est spécifique de l'adoration, telle que le Frère Charles (de Foucauld) nous la commentait, ... c'est tout simplement la possibilité de prendre le temps de laisser l'énergie eucharistique se diffuser, non pas physiologiquement comme dans l'instant de la communion, mais se diffuser dans les profondeurs de notre personne qui s'ouvre à la présence du Christ, à sa présence par la méditation de la Parole de Dieu, à sa présence dans le Saint-Sacrement où il est réellement et effectivement présent..."

   Sans oublier cet avertissement :

   "Mais adorer le Christ, c'est accepter qu'il ne se passe rien, c'est accepter dans la foi que sa présence ne s'impose pas. C'est accepter de tenir quand je ne sens rien ; c'est accepter de résister au désir de fuir ; c'est accepter de tenir ma place simplement parce que je suis là non seulement en mon nom propre et personnel mais au nom de tous les hommes et de toutes les femmes de la terre."

   Tous les adorateurs seront donc les bienvenus dès vendredi prochain 19 heures à Saint-Augustin !

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Actualités
commenter cet article

commentaires