Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

6 février 2007 2 06 /02 /février /2007 22:36

Sur la prière : Frappez et on vous ouvrira (1)

 

« Demandez et on vous donnera ; cherchez et vous trouverez ;

frappez et on vous ouvrira » (Mt 7, 7)

 

« Ces trois paroles ont le même sens : Notre Seigneur nous répète la même chose sous trois formes : qu’il faut demander dans la prière, demander sans relâche, et qu’il nous accordera toujours : si parfois il semble ne pas nous accorder notre demande, c’est que notre demande n’était pas assez éclairée et au lieu d’elle il nous a accordé quelque chose de meilleur… Pourquoi devons-nous demander dans la prière, au lieu d’attendre simplement que Dieu, qui est si bon, nous donne ce qu’il nous faut ? – D’abord parce que Notre Seigneur nous le commande ici et dans une foule d’autres endroits ; puis parce qu’il nous en donne l’exemple, soit dans le Pater, soit dans les prières qu’il adresse à son Père ; puis parce que c’est un effet de l’amour d’exposer avec simplicité et abandon toutes ses affaires, toutes ses pensées à son Bien-Aimé, et par conséquent ses besoins et ses désirs ; puis parce que c’est un effet aussi de l’amour d’aimer à recevoir de son Bien-Aimé, d’aimer à voir se multiplier sans mesure ses dettes envers lui, d’aimer à tout lui devoir, à tout recevoir de lui et rien de nul autre, ce qui entraîne naturellement la demande ; puis parce que si le cœur qui aime met sa joie à donner à l’être aimé, il lui est encore plus doux de donner à cet être aimé quand il demande que sans demande de sa part, nous devons donc faire ce plaisir au Cœur de Notre Seigneur qui nous aime tant. »

(à suivre) 

 

Bienheureux Charles de Foucauld, L’esprit de Jésus, pages 36-37.

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Textes du Bx
commenter cet article

commentaires