Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 21:48

De la Terre Sainte à Alger, en passant par Notre-Dame des Neiges

  

      Durant toute l’année 1899 et une bonne partie de l’année 1900, Charles de Foucauld est peu à peu envahi par l’idée de fonder une nouvelle famille monastique, celle des Ermites du Sacré Cœur. Ce projet lui fait écrire dans une lettre du 1er juin 1900 : « Oui, je dois demander l’habit d’ermite, malgré mon amour pour ma bien-aimée blouse, car il est faux qu’on ne puisse aussi bien imiter Jésus sous l’habit religieux que sous l’habit laïc. »

      Quand il rédige la règle des Ermites du Sacré-Cœur, il en décrit l’habit. C’est une blouse blanche avec l’insigne du Sacré-Cœur. Il est pressé de porter cet habit parce que ce sera le signe que sa fondation est acceptée et qu’il peut s’appeler « ermite du Sacré-Cœur ». Plusieurs lettres à l’abbé Huvelin, le 26 avril, le 16 mai et le 1er juin 1900, soumettent cette demande de façon insistante. Il voudrait que l’abbé Huvelin en obtienne pour lui la permission du pape Léon XIII lui-même, en juin 1900, pour le premier anniversaire de la consécration du monde au Sacré-Cœur, en passant par l’intermédiaire du cardinal Richard, archevêque de Paris, le « Cardinal du Sacré-Cœur » dit Charles de Foucauld, à cause de Montmartre.

      Mais tant qu’il ne reçoit pas la permission, il garde sa blouse bleue, et c’est dans cet habit que, le 22 juin, fête du Sacré-Cœur, il se rend auprès du Patriarche latin de Jérusalem, Monseigneur Piavi, pour lui demander l’approbation de sa règle. Il se présente sans introduction. On lui promet de réfléchir et on lui demande de se retirer… C’est la fin d’un projet.

      Il décide donc de quitter la Terre Sainte en août, de revenir à Paris revoir l’abbé Huvelin, après un passage à Rome pour le service des Clarisses ; finalement il va s'installer à Notre-Dame des Neiges, où il arrive le 29 septembre 1900. Là il va passer huit mois à se préparer au sacerdoce. Il reprend alors l’habit de novice trappiste.

      Le 9 juin 1901, Frère Charles de Jésus est ordonné prêtre dans la chapelle du Grand Séminaire de Viviers. Il a déjà en tête le projet d’aller s’établir sur les confins du Maroc et de l’Algérie. Le 10 septembre il débarque à Alger et se rend auprès du Supérieur des Pères Blancs, Mgr Guérin, pour obtenir de lui la permission de s’établir sur son vicariat. À ce moment, Charles de Foucauld porte la gandoura des Pères Blancs, mais sans leur insigne qui est le rosaire. Il attend que Mgr Guérin lui donne l’autorisation de fonder les Petits Frères du Sacré-Cœur.

      (à suivre)

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Textes sur le Bx
commenter cet article

commentaires