Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 21:45

À Propos de « Méditations sur les Psaumes »

  

      Les Méditations sur les psaumes qui viennent de sortir à la fin du mois d’août 2002 comprennent la totalité des méditations manuscrites. Elles constituent un volume nouveau de la collection des Œuvres spirituelles du Père Charles de Foucauld, 17ème volume par lequel s’achève l’entreprise commencée par Nouvelle Cité il y a près de vingt ans.

      (...)

      Les méditations sur les psaumes faites par frère Charles à Nazareth de juin 1897 à juillet-août 1898 portent sur 116 psaumes. Il laisse alors ce carnet avec des pages encore blanches, sans doute parce qu’en septembre il s’établit chez les Clarisses de Jérusalem ; mais il ne reprendra pas ce type de méditations et nous n’aurons donc pas de méditations sur les derniers psaumes du Psautier.

      On ne saurait trop recommander ce volume de 448 pages (25 €), facile à lire, rempli de considérations profitables à tous, quelque soit l’état de vie. Il est bon néanmoins d’avoir sous les yeux le texte même du psaume médité, car fr. Charles cite souvent les versets bibliques pour passer de là à des applications spirituelles. Ce n’est pas à lire d’un trait, mais un livre, des pages à savourer si l’on veut bien prendre Charles de Foucauld comme guide spirituel. Tous ses thèmes favoris se retrouvent dans une libre utilisation comme dans une symphonie musicale et, peu à peu, on se laisse prendre par la simplicité et la profondeur de sa contemplation.

      C’est à partir de la version latine de la Vulgate que ces méditations se développent, chaque psaume étant divisé en deux parties à peu près équivalentes. On n’a pu encore à ce jour dire si la traduction française utilisée dans le cours de ses réflexions écrites était empruntée à une Bible en français ou était le fait de Charles de Foucauld lui-même : il était suffisamment connaisseur du latin pour se lancer dans une traduction personnelle, parfois très large, mais toujours très conforme au sens du texte original. Si un lecteur du Bulletin des Amitiés qui s’intéresse aux traductions bibliques pouvait apporter quelque éclairage sur ce point, il serait le bienvenu.

Pierre Sourisseau

 

Source : Bulletin trimestriel des Amitiés Charles de Foucauld, n° 148, octobre 2002

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Livres
commenter cet article

commentaires