Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

20 mars 2012 2 20 /03 /mars /2012 17:48

Conférence du chanoine Colomb (2)

 

     Et voici Foucauld, lui, bien converti et excellemment prêtre. « On comprend, dit-il, dans le recueillement de nuits semblables, cette croyance des Arabes à une nuit mystérieuse, leïla elgedr, dans laquelle le ciel s’entrouvre, les anges descendant sur la terre, les eaux de la mer deviennent douces, et ce qu’il y a d’inanimé dans la nature s’incline pour adorer son Créateur. » La solitude peut donc réserver des joies insoupçonnées. Elle a donc un ciel, des anges, un Créateur qu’on doit adorer ?...

     Et Foucauld nous informe que ce n’est pas seulement durant sa vie sacerdotale qu’il a senti les bienfaisants effets de la solitude : « Cette douceur de la solitude, écrit-il, je l’ai éprouvée depuis l’âge de 20 ans, chaque fois que j’en ai joui. Même sans être chrétien, j’aimais la solitude en face de la belle nature, avec des livres, à plus forte raison quand le monde invisible et si doux fait que, dans la solitude, on n’est jamais seul. L’âme n’est pas faite pour le bruit mais pour le recueillement, et la vie doit être une préparation au ciel non seulement par les œuvres méritoires mais par la paix et le recueillement en Dieu. Mais l’homme s’est jeté dans des discussions infinies : le peu de bonheur qu’il trouve dans le bruit suffirait à prouver combien il s’y égare loin de sa vocation. »

     Et il va jusqu’à affirmer que, pour certains, un long séjour au désert est nécessaire pour se rapprocher de Dieu. « Il faut à l’âme ce silence, ce recueillement, cet oubli de tout le créé au milieu desquels Dieu établit, en elle, son règne, et forme, en elle, l’esprit intérieur, la vie intime avec Dieu… la conversation de l’âme avec Dieu dans la foi, l’espérance et la charité. »

     Mais jamais, je crois, le bon Père de Foucauld ne nous a décrit les bienfaits de la solitude et leur pourquoi comme dans les quelques lignes que je vous demande encore la permission de citer : « Ma vie n’est point ici celle d’un missionnaire, mais celle d’un ermite. Je suis depuis deux mois solitaire, près d’un petit hameau, au pied des montagnes, avec un gourbi et un petit jardin, dans une paix et un recueillement que tout l’or du monde ne suffirait pas à payer. Quand mes pauvres voisins viennent me voir, ils me trouvent. Le reste du temps, je suis seul avec la meilleure des sociétés, le Bon Dieu, tête à tête dont on ne se lasse pas… »

     (à suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article

commentaires