Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 23:40

Conférence du chanoine Colomb (3)

 

      En ces quelques mots, si je ne me fais pas d’illusion, Foucauld fait admirablement  le cadre dans lequel il se trouve et ce cadre est exactement celui de quelques prêtres en paroisse. Solitaire, il l’est complètement, car s’il a quelques voisins, aucun d’eux n’est fervent catholique, et il faut qu’une occasion se présente pour qu’il les visite chez eux ou les reçoive chez lui. Cependant son but, son idéal est plus encore de travailler à la conversion de ces pauvres gens que de se sanctifier soi-même, mais il sait attendre l’heure de Dieu et il la prépare en se sanctifiant dans la solitude.

     Écoutons-le encore sur ce sujet : « Où je vis cloîtré on aperçoit autre chose que le désert, ce qui m’est une joie.  Il fait si bon, mon cher ami, tout en priant de tout son cœur pour les hommes qui sont sur cette pauvre terre… lever les yeux bien au-dessus d’elle sur le grand ciel, image de l’infini pour lequel nous sommes créés. »

     Messieurs et chers Confrères, arrêtons-nous un instant sur ces pensées qui font de la solitude, non pas une nécessité, encore moins une contrainte de l’Autorité, une sorte de condamnation à l’exil d’un homme qui manquerait de qualités pour exercer son apostolat sur un champ plus animé. Notre solitude, à nous prêtres, est le fait du grand Ami qui nous y a appelés en nous donnant la vocation de pasteurs des âmes. « Non vos me elegistis, sed ego elegi vos et posui vos. » (1) En Algérie, en particulier, elle consiste à faire du prêtre un être à part, vaguement confondu avec 40, 50 mille musulmans qui l’observent à distance et quatre ou cinq cents catholiques pas toujours fervents.

     (à suivre)

 

     (1) Ndlr : parole de Notre Seigneur à ses disciples, rapportée par saint Jean l’Evangéliste : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, mais c’est moi qui vous ai choisis et qui vous ai établis » (Jn 15, 16).

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article

commentaires