Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 20:27

Conférence du chanoine Huot (3)

 

     Le cardinal Lavigerie a voulu que ses Pères Blancs fussent toujours au moins trois dans chaque poste de leurs missions. Le Père de Foucauld s'installe seul à Beni Abbès, en ermite-adorateur de l'Eucharistie. Il écrit : "L'oeuvre qui m'est confiée est admirablement belle, porter le Très Saint Sacrement plus loin dans le Sahara, vers le Sud et vers l'Ouest, qu'il ne l'a jamais été probablement, et en tout cas qu'il ne l'a été depuis le temps de saint Augustin, sanctifier les infidèles par cette divine présence, porter les secours de la religion à nos soldats mourants... Mon but est surtout de sanctifier les populations infidèles en portant au milieu d'elles Jésus présent dans le Très Saint Sacrement."

     Et il ajoutait : "Il nous faut travailler à augmenter le nombre des tabernacles, dans lesquels réside en permanence la Sainte Eucharistie, et surtout en augmenter le nombre dans nos colonies. Il nous faut nous efforcer de développer le culte de la Sainte Eucharistie, les adorations, expositions, bénédictions du Très Saint Sacrement et surtout de les développer dans les pays infidèles de nos colonies. Devant le Très Saint Sacrement, nous prierons et nous nous efforcerons de faire prier pour la conversion des âmes et, en particulier, pour la conversion des infidèles de nos colonies. L'oeuvre à laquelle, depuis longtemps, je vois que je dois consacrer ma vie, c'est d'adorer perpétuellement le Très Saint Sacrement nuit et jour exposé ; c'est de vivre dans les contrées reculées des pays infidèles pour porter Jésus là où Il est le moins, pour chercher avec Lui ses brebis les plus perdues, les plus délaissées. Ne connaissant pas de pays plus perdus, plus abandonnés, plus délaissés, manquant plus d'ouvriers évangéliques que le Sahara et le Maroc, j'ai demandé et obtenu l'autorisation d'établir à leurs frontières un Tabernacle. Adorer la Sainte Hostie, ce devrait être le fond de la vie de tout humain."

     Devant le tabernacle, Frère Charles de Jésus (c'est le nom que porte désormais le Père de Foucauld) songe à l'immensité de la tâche concernant l'évangélisation du Sahara et du Maroc. Les Pères Blancs suffisent à peine à leurs missions existantes en Algérie-Tunisie et en Afrique centrale. Aussi, Frère Charles de Jésus pense obstinément à la fondation d'une communauté de religieux qui prendraient le nom de "Petits Frères du Sacré-Coeur de Jésus" et qui, au Sahara et au Maroc, adoreraient nuit et jour la Sainte Eucharistie perpétuellement exposée en priant Jésus-Hostie pour la conversion des musulmans et des infidèles. Ces missionnaires prêcheraient donc l'Evangile surtout par leur vie d'adoration et de prière. Rappelons-nous la belle parole du Père de Foucauld, gravée qur sa tombe à Bel-Bachir, près d'El Goléa : "Je veux crier l'Evangile par toute ma vie." Il disait aussi : "Je veux habituer tous les habitants du Sahara, chrétiens, musulmans, juifs et idolâtres, à me regarder comme leur frère, le frère universel. Ils commencant à appeler la maison "la Fraternité", et cela m'est doux."

     (à suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article

commentaires