Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 08:51

Conférence du chanoine Huot (fin)

    C’est au pied du tabernacle que l’apôtre de l’Eucharistie va consommer son holocauste, au soir du 1er vendredi du mois de décembre 1916. La journée entière a été consacrée à adorer l’Hostie, exposée dans un petit ostensoir sur l’humble autel de l’ermitage. Il fait nuit depuis plusieurs heures. Soudain, on frappe à la porte, le Père croit à l’arrivée du courrier de France. Comme son divin Maître, venant d’instituer l’Eucharistie, il est trahi cette nuit-là « in qua nocte tradebatur ». Et la mort suit de près la trahison.

    Dix-neuf ans auparavant, en 1897, au cours d’une méditation faite devant le tabernacle, le Père de Foucauld écrivait : « Pense que tu dois mourir martyr, dépouillé de tout, étendu à terre, nu, méconnaissable, couvert de sang et de blessures, violemment et douloureusement tué » (1). La prédiction se réalise intégralement…

    (…) Messieurs et chers Confrères, dans le sacerdoce nous avons le bonheur de nous communier nous-mêmes au Saint Sacrifice. Puisse notre ferveur ressembler à celle du Père de Foucauld offrant la divine Victime et s’offrant lui-même comme victime de l’Eucharistie. Nous obtiendrons certainement de Jésus des prêtres et des missionnaires de plus en plus nombreux, qui multiplieront les Tabernacles et feront rayonner triomphalement l’Hostie dans notre Afrique française.

Chanoine HUOT,

Curé-archiprêtre de la Cathédrale d’Alger et doyen du Chapitre

    Extraits de sa conférence : « L’Eucharistie, terme de l’apostolat du prêtre », lors du Congrès eucharistique de mai 1939 à Alger. (Cahiers Charles de Foucauld, volume 17, 1950, pages96-102)

 

    (1) Voici le texte intégral de cette méditation du 6 juin 1897, jour de Pentecôte : « Ta pensée de la mort. Pense que tu dois mourir martyr, dépouillé de tout, étendu à terre nu, méconnaissable, couvert de sang et de blessures, violemment et douloureusement tué… et désire que ce soit aujourd’hui… Pour que je te fasse cette grâce infinie, sois fidèle à veiller et à porter la croix. – Considère que c’est à cette mort que doit aboutir toute ta vie : vois pas là le peu d’importance de bien des choses. Pense souvent à cette mort pour t’y préparer et pour juger les choses à leur vraie valeur. » (Voyageur dans la nuit, nouvelle cité, 1979, page 35)

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article

commentaires