Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 23:06

... par le cardinal Charles Journet (1891-1975)

 

     " Notre Père, le même Père pour tous, c'est l'intercommunion. Dès que je me tourne vers lui, que je l'aime, j'aime ce qu'il aime, tous les autres, même mes ennemis. On sentira bien qu'on ne peut pas parler à telle personne de la même manière qu'à telle autre. Mais je me tourne vers mon Père, il est le Père de tous, dès que je le touche par un acte d'amour, des rayons sortent de son coeur pour descendre sur tous les autres. Nous sommes un, bien sûr, mais en Dieu.

     " Si la communion nous unit, ce n'est pas par le rapprochement, disons... de la chaleur humaine, non, c'est autre chose ! Nous immergeons en Jésus les points de la circonférence, qui sont tous étrangers les uns aux autres, et, à mesure qu'ils s'approchent du centre, ils se fondent les uns dans les autres. C'est cela l'union vraiment divine de la communion, à la différence de tous les sens humains, trop humains, qu'on donne au mot, hélas ! trop répété, de " communautaire ".

     " Quand Charles de Foucauld, tout seul dans le désert, dit le Notre Père, ou quand tu es tout seul dans ta chambre, priant dans le secret - c'est le contexte de saint Matthieu -, disant le Notre Père, est-ce, ou n'est-ce pas, une prière "communautaire " ? Oh ! bien sûr, communautaire de la vraie communauté qui est l'Eglise ! "

     (NDLR : extrait d'une méditation sur le Notre Père, dans Entretiens sur la prière, Parole et Silenxe, 2006, p. 112-113)


Rappel : consulter l'appel lancé par le Postulateur, au 22 mai dans ces pages. Les besoins financiers de la Cause sont encore de 3 700 € pour cette année. Merci de votre don.



Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Notes sur son témoignage
commenter cet article

commentaires