Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 18:30

Charles de Foucauld et Lourdes

 

 

      Venant de passer quelques jours à Lourdes, c'est en action de grâces pour ce merveilleux pélerinage que je mets par écrit ces quelques réflexions.

    Comment ne pas être intrigué, au sortir des sanctuaires par la Porte Saint-Joseph, par l'enseigne d'un magasin qui fait presque face à cette porte : " Au Père de Foucauld " ? même si cette boutique dispose, ce qui justifie son enseigne, d'un rayon spécifique consacré à Charles de Foucauld : images, photos, affiches, cartes postales, revues, feuillets, emblêmes du Coeur et de la Croix, bustes sculptées de notre Bienheureux, etc.

    Quels liens établir entre Lourdes et Charles de Foucauld ?

    On peut commencer par une date : 1858. C'est entre le 11 février et le 16 juillet 1858 que l'Immaculée Conception est apparue à sainte Bernadette Soubirous. Le 15 septembre de cette même année naissait Charles de Foucauld. Il a donc été donné à la France, à l'Eglise et au monde, en 1958, comme " Lourdes ".

    On peut poursuivre par une autre date : 1958. C'est l'année de la consécration de la basilique souterraine de Lourdes, dédiée à saint Pie X. Pour le centenaire des apparitions, donc, et pour le centenaire de la naissance de Charles.

    Ce qui est frappant dans cette basilique, à l'architecture unique au monde, est qu'elle est souterraine et de forme ellipsoïdale. L'évêque bâtisseur à qui l'on doit l'audace prophétique de cette basilique, Mgr Pierre-Marie Théas, voyait dans sa forme l'évocation d'un poisson, symbole chrétien primitif. Mais je préfère y voir un autre symbole, celui de la graine semée en terre : le grain de blé qui donnera le pain eucharistique, cette semence qui doit mourir pour produire beaucoup de fruit.

    Et ce symbole est précisément un symbole très prisé de Charles de Foucauld qui savait s'appuyer sur cette image puisée dans l'Evangile selon saint Jean pour expliquer sa vie en un raccourci saisissant.

    Quand l'édifice est comble, il illustre tellement le mystère eucharistique : rien ne se voit de l'extérieur, et pourtant un événement d'ordre éternel se déroule au sein de la terre, pour le salut du monde. En prière dans cette basilique souterraine, je pensais aux méditations de Foucauld sur ce sujet. Non loin de son corps raidi par la mort à la porte du bordj le 1er décembre 1916, se trouvait, également comme le grain de blé jeté à terre, la lunule contenant le Saint-Sacrement que frère Charles adorait chaque jour durant de longues heures.

    Lourdes est un lieu marial hautement eucharistique, quotidiennement irrigué par le culte eucharistique. Que ce soit dans les basiliques dont celle-ci, dédiée au pape saint Pie X qui a voulu rendre le sacrement de l'Eucharistie plus régulièrement accessible, notamment aux enfants, ou sur l'esplanade chaque après-midi, ou encore dans les multiples chapelles du sanctuaire au long des nombreuses messes quotidiennes. Un culte eucharistique tout aussi fortement présent dans la contemplation et l'action foucauldienne

    C'est pourquoi, lors de sa venue à Lourdes le dimanche 14 septembre 2008, Benoît XVI a tenu à intégrer à sa méditation pendant la procession eucharistique sur la prairie, celle de Charles de Foucauld d'où est tirée la " prière d"abandon ", intégralement citée par le pape, avec ces mots d'introduction : " Le Père de Foucauld nous livre la prière de l'intime de son cœur, une prière adressée à notre Père, mais qu'avec Jésus nous pouvons en toute vérité faire nôtre devant la Sainte Hostie ".  La méditation de Charles de Foucauld reprise publiquement à Lourdes même, et par le Vicaire du Christ !
    Il me semble également, mais je ne veux pas allonger ces réflexions davantage, que le " Qui vous écoute m'écoute " évangélique tellement cité par Charles de Foucauld le rend proche de la voyante de Lourdes, de même que je trouve une frappante fraternité de pensée entre Charles et Bernadette dans la réaction de cette dernière, au moment de la guerre de 1870 :  " Les Prussiens sont à nos portes ; est-ce qu’ils ne vous inspirent pas quelque frayeur ? ”, lui demandait-on. “ Non ”. “ Il n’y aurait donc rien à craindre ? ”. “ Je ne crains que les mauvais catholiques ”. “ Ne craignez-vous rien d'autre ? ”. “ Non, rien ”». LT

 


RAPPEL : RELIRE L'APPEL DU POSTULATEUR, AU 22 MAI DANS CES PAGES.

IL LUI FAUT ENCORE 4 700 € D'ICI LA FIN DE L'ANNEE POUR COUVRIR LES BESOINS DE SON ACTION.


Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Textes sur le Bx
commenter cet article
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 11:52

Les encourager à mourir pour Dieu

 

D'une lettre de Charles de Foucauld au Père Jérôme, trappiste à Staouëli (Algérie) :

 

     « Une fois j’ai regretté de ne pas l'avoir reçue (1), regretté de ne pas être revêtu de ce saint acarctère : c’est au fort de la persécution arménienne. J’aurais voulu être prêtre, savoir la langue des pauvres chrétiens persécutés, et pouvoir aller, de village en village, les encourager à mourir pour leur Dieu. Je n'en étais pas digne. Mais vous, qui sait ce que Dieu vous réserve ? (...) Aussi,  si jamais vous êtes appelé vers ces pays où les peuples sont assis à l’ombre de la mort, bénissez sans mesure, et donnez-vous âme et corps à faire briller la lumière du Christ parmi ces âmes arrosées de Son Sang ; on peut le faire à la Trappe avec un fruit admirable : l’obéissance vous en fournira les moyens ».

 

(de Rome, 24 janvier 1897, Cette chère dernière place, cerf 1991, p. 153).

 

(1) Il s'agit de la vocation sacerdotale, car au moment de la rédaction de cette lettre, le 24 janvier 1897, Charles de Foucauld n'est pas encore prêtre. Il ne s'y préparera qu'à partir de 1900 et sera ordonné le 9 juin 1901.


Le Postulateur a lancé le 21 mai un appel important, à lire dans ces pages au 22 mai.

Il lui faut cette année 4 800 € encore pour couvrir les frais de la Postulation. Merci pour votre don.


Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Textes du Bx
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 21:19

Charles de Foucauld et le martyre

 

Frère Pierre-Marie Delfieux, fondateur des Fraternités Monastiques de Jérusalem, a mis par écrit dans le numéro 118 de Sources Vives, daté de novembre 2004 (1), sous le titre : « Frère Charles, un vrai martyr », ses réflexions sur le sujet. 

Après une introduction sous forme de composition de lieu, il aborde son thème central de la manière suivante :

 

     « Sans doute n’en finira-t-on jamais de se demander si le Père Charles de Foucauld est mort martyr, et beaucoup, même parmi ses proches, ses amis, s’évertuent à le nier. Mais la question est-elle bien posée ? Qu’est-ce qu’un martyr en effet ?

 

     « Le martyr n’est pas d’abord celui que l’on tue ; mais celui qui témoigne de sa foi, au jour le jour. Il n’est pas d’abord celui que l’on assassine ; mais celui qui donne sa vie, avec amour, au long des jours. Celui qui témoigne, s’il le faut, jusqu’à risquer qu’un jour on lui ôte la vie, en conséquence de sa foi et par suite de sa fidélité d’espérance et d’amour. « Le martyr n’est rien d’autre qu’un imitateur du Christ », dit au IVe siècle saint Victrice de Rouen. Et Origène précise de son côté : « Il y a des hommes connus de Dieu seul qui sont déjà pour lui des martyrs au témoignage de leur conscience, parce qu’ils sont prêts, si on le leur demande, à répandre leur sang pour le nom de Jésus Christ ». C’est peu de dire que frère Charles s’y était préparé. Et le mystique allemand Jean Tauler, au XIVe siècle, ajoute : « Certains subissent le martyre une bonne fois par le glaive ; d’autres connaissent le martyre qui les couronne de l’intérieur » (page 104-105)

  

L’article se poursuit ensuite sur huit pages en trois parties :

  • Martyr de la charité jusqu’à l’ultime don de soi ;
  • Martyr de la foi jusqu’au plus total dépouillement ;
  • Martyr dans l’offrande de sa vie jusqu’à la mort.

 Trois parties que Frère Pierre-Marie juge suffisamment éclairantes pour conclure : « On ne saurait mieux dire pourquoi on peut considérer frère Charles comme un martyr ». LT

 

(1) Sources Vives, n° 118 Charles de Foucauld, 176 pages -13 rue des Barres, 75004 Paris


RAPPEL :

Voir le message APPEL DU POSTULATEUR, au 22 mai dans ces pages.

Il reste encore 4 800 € à financer cette année pour la Cause. Merci d'avance pour votre don.


Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Textes sur le Bx
commenter cet article
25 mai 2011 3 25 /05 /mai /2011 20:16

de Charles de Foucauld à sa soeur Marie de Blic (1861-1922)

 

Charles de Foucauld écrit cette lettre à Beni Abbès (Algérie) où il est arrivé le 28 octobre 1901, moins de cinq mois après son ordination sacerdotale :

 

      " Jésus te garde et te sanctifie, ma chérie !

    " Ma chérie, j'aimerais beaucoup que Charlot (1) fût religieux et prêtre, mais j'aime encore plus la volonté du bon Dieu : que cette divine volonté se fasse ! Dans tes conversations avec tous tes enfants (2), ne leur laisse pas ignorer que la vie religieuse est la plus parfaite et la plus heureuse... si bien marié qu'on soit, on ne peut jamais l'être aussi heureusement que ceux qui le sont à JESUS...

     " Je suis toujours occupé à l'excès... à l'excès, non, puisque c'est le bon Dieu qui le veut, mais enfin très occupé ; les bâtisses, le jardin ; le soin de l'église et de la sacristie, les aumônes et remèdes, les hôtes et visiteurs, tout cela prend bien du temps ! En ce moment on travaille à la clôture du jardin ; je commence aussi la clôture générale du terrain dont je suis le possesseur. J'y élève d'abord un certain nombre de croix : le petit terrain est assez accidenté, je t'en enverrai dans quelques temps le plan et le croquis détaillé : il se compose d'un plateau (où sont les bâtiments de la fraternité), trois montagnes et deux vallées. Sur le sommet de chaque montagne et au fond de chaque vallée, j'élève une croix et en outre, j'en élève deux dans la fraternité, une dans chaque cour : une pour les chrétiens, et une pour les non-chrétiens, chacune avec ses bâtiments d'hôtes ; on pourra s'asseoir à leur pied en se tournant vers l'Hostie du tabarnacle... frère Charles"

 

(1) né le 13 août 1887, ce " Charlot " est le second garçon de Marie de Blic, dont Charles de Foucauld était le parrain.

(2) Raymond et Marie de Blic eurent sept enfants. Le dernier, Régis, ne vécut que quelques heures en 1900. Les autres, trois garçons, Maurice, Charles et Edouard, et trois filles, Denise, Elisabeth et Jeanne, sont nés en douze ans, entre 1885 et 1897.


RAPPEL :

Voir le message APPEL DU POSTULATEUR, au 22 mai dans ces pages.

Il reste encore 4 800 € à financer cette année pour la Cause. Merci d'avance pour votre don.


 

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Textes du Bx
commenter cet article
24 mai 2011 2 24 /05 /mai /2011 22:03

 

Retraite itinérante en Lozère avec Charles de Foucauld

 

" Vivre l'inattendu de Dieu aujourd'hui "

 

Comme chaque année, la famille spirituelle Charles de Foucauld propose une marche-retraite en été 2011, pour jeunes de 20-35 ans. Ce sera du 30 juillet au 6 août 2011 en Lozère.
L'animation est assurée par des Petits Frères, des Petites Soeurs, un prêtre de la Fraternité Sacerdotale.

 

Riche expérience de fraternité avec des temps de partage, de prière, d'écoute de la Bible.
Quelques heures de marche chaque jour, et la joie d'une vie simple.
Avec pour thème : "Vivre l'inattendu de Dieu aujourd'hui".

Renseignements auprès de :
Christophe Savalle, Petite frère de Jésus

tél : 03 66 64 37 53

mail : savallechristophe@yahoo.fr


Voici quelques mots de Sonia qui a participé à cette marche en 2010 :

 
     " Nous sommes partis de Notre Dame-des-Neiges, là où Charles de Foucauld a fait ses premiers pas dans la vie religieuse en 1890, avant d’y revenir en Août 1900 pour se préparer au sacerdoce. Chaque jour, quelques-uns de ses écrits nous étaient proposés pour nourrir notre réflexion et notre prière. Lui aussi a vécu des doutes, des « mutations », des conversions du cœur, a été confronté à ses propres limites, a dû apprendre la patience, la persévérance dans la confiance d’être aimé de Dieu. Charles de Foucauld était passionné, épris de Dieu et dans le remous de la vie, il a toujours gardé un amour fou pour Jésus, voulant l’imiter en tous points...
     " Pendant ces temps de marche et de silence, comme Elie à l’Horeb, j’ai pu goûter et sentir cette brise légère sur mon visage, sentir la présence de Dieu dans ma vie. Aujourd’hui, la marche est terminée, mais la route continue. Mes questions, mes incompréhensions du moment sont toujours là, mais je suis en paix, mon cœur est paisible et confiant..."

 


 

RAPPEL :

Voir le message APPEL DU POSTULATEUR, au 22 mai dans ces pages.

Il reste encore 4 800 € à financer cette année pour la Cause. Merci d'avance pour votre don.


Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Evénements
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 21:31

CORRESPONDANCES DE CHARLES DE FOUCAULD

 

 

Après la réédition en 2010 de :

 

Charles de Foucauld - Abbé Huvelin, 20 ans de correspondance, Nouvelle Cité, 440 pages, 23 €

(Présentation et mise en texte de Jean-François Six et Brigitte Cuisinier)

 

Lettres à un ami de lycée, Nouvelle Cité, 256 pages, 20 €

(Introduction et notes de Pierre Sourissseau)

 

 

Après la réimpression cette année de :

 

Cette chère dernière place. Lettres à mes frères de la Trappe, Le Cerf, 484 pages, 20 €

(Correspondance présentée et annotée par Albert Robert; introduction par Pierre Sourisseau)

 

Sont en préparation l'édition commentée de la correspondance de Charles de Foucauld avec Henry de Castries (déjà éditée en 1938 par Grasset) et sa correspondance intégrale avec sa soeur Marie de Blic (partiellement éditée en 2005 aux éditions Le Livre Ouvert).

 

 

Nouvelle cité - Domaine d'Arny, 91680 BRUYERES LE CHÂTEL, 01 69 17 10 06, www.nouvellecite.fr

Le Cerf - 29 boulevard La Tour Maubourg, 75007 PARIS, www.editionsducerf.fr

Le Livre Ouvert - 14 bis rue Ferrée, 10190 MESNIL SAINT LOUP, le.livre.ouvert@tiscali.fr

 

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Livres
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 21:42

Jeunesse, passé militaire et amitiés lorraines

 

C'est sur ce thème qu'un groupe de la famille spirituelle foucauldienne en Lorraine a réalisé un livret historique lancé à l'occasion d'une conférence-débat, tenue le 2 avril dernier à Nancy, animée par Michel de Suremain, Président des Amitiés Charles de Foucauld.

 

On ne peut que recommander ce livret et encourager à sa diffusion.

 

En 52 pages au format A5 abondamment illustrées de cartes et photos, il délivre une information de qualité sur les lieux qui, en Lorraine, ont participé à la construction de la personnalité de Charles de Foucauld alors adolescent, puis jeune officier, missionnaire, géographe, linguiste et ethnoloque reconnu. Attaché à cette Lorraine, à sa famille et à ses amis, Charles de Foucauld ne manqua jamais de les visiter lors de ses voyages en France après son installation au Sahara.

 

Assorti de textes de Charles de Foucauld, de prières, d'extraits de lettres, d'une bibliographie et d'indications pour se rendre sur les lieux cités, cet travail historique propose deux parcours de découverte, correspondant à deux périodes de la vie de Charles de Foucauld en Lorraine :

  • L'adolescent et le jeune homme, de 1864 à 1879
  • Les séjours en Lorraine entre 1909 et 1913

Ce livret est vendu au prix de 5 € l'exemplaire, en envoyant commande et règlement à l'adresse suivante :

M. FLORENTIN, 3 B rue Basset, 54300 LUNEVILLE.

Renseignements : cdfenlorraine@free.fr

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Livres
commenter cet article
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 09:18

Communiqué sur la Cause de Canonisation

 

 

PARIS, le 21 mai 2012

 

 

Monseigneur Maurice BOUVIER, Postulateur de la Cause de Canonisation du Bienheureux Charles de Foucauld, est intervenu longuement aujourd'hui à Paris au cours de l'Assemblée Générale de l'Association des Amitiés Charles de Foucauld, association internationale créée en 1948 pour contribuer au rayonnement universel du Père de Foucauld, organe de communication de la Postulation en France.

 

Le Postulateur a pu ainsi faire le point des retombées et des suites à donner à son appel lancé en janvier de cette année par une lettre publiée dans le Bulletin Trimestriel  n° 181 (1) des Amitiés Charles de Foucauld.

 

Cet appel concerne les recherches à entreprendre et les actions à mener aujourd'hui en vue de la Canonisation. Une démarche totalement en lien avec l'élan de la nouvelle évangélisation, sujet du prochain Synode des Evêques, dont les Lineamenta viennent d'être publiés par le Vatican.

 

Monseigneur BOUVIER a également donné les premières orientations du Colloque International qu'il entend organiser et qui se tiendrait en 1916, centenaire de la naissance au ciel de Charles de Foucauld.

 

En vue de réaliser ces différents projets, l'organisation de la Postulation est en cours d'aménagement ; un nouvel organigramme de cette structure incontournable dans la gestion du dossier Foucauld sera publié dans l'été, a annoncé Mgr BOUVIER.

 

Enfin, et comme il est necéssaire de financer ces travaux et projets, le Postulateur a lancé un appel à la générosité du public. Dans l'immédiat, il lui est impératif de récolter cette année un minimum de 400 € de dons par mois pour assurer les frais du Bureau parisien de la Postulation et les coûts de recherche.

 

Ces dons peuvent être envoyés aux " Amitiés Charles de Foucauld " (voir adresse dans la note ci-dessous), qui établiront en retour des reçus pour don ouvrant droit à déduction d'impôts à la hauteur de 66 %  du montant du don (articles 200 et 238bis du Code général des Impôts).

 

 

Laurent Touchagues

Délégué Général des Amitiés Charles de Foucauld

 

 

(1) Amitiés Charles de Foucauld, 56 rue du Val d'Or, F-92150 SURESNES - Abonnement annuel : 30 €.

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Postulation
commenter cet article
10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 12:55

" Comment s'accompliront les Écritures qui disent qu'il faut que ceci se fasse ? " (Mt 26, 54) Jésus ne dit pas : Comment entrerai-je dans ma gloire ? ni : comment les hommes seront-ils sauvés ? ni : comment les hommes seront-ils enseignés ? ni : comment les hommes recevront-ils l'exemple ?.. Il dit : comment la volonté de Dieu s'accomplira-t-elle ? c'est-à-dire comment les Écritures s'accompliront-elles ? Dans sa croix, dans sa passion, il n'a en vue ni lui-même, ni les hommes, mais Dieu seul... C'est ce qu'il avait dit quelques moments auparavant, après la Cène : " Afin que le monde connaisse que j'aime mon Père et que je fais ce que mon Père m'a ordonné " et " Si vous gardez mes commandements vous demeurez dans mon amour, comme j'ai moi-même gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour... " Notre-Seigneur rapporte ainsi tous ses actes, y compris sa passion et sa croix, à l'obéissance qu'il rend à son Père : c'est dire qu'il fait tout en vue de Dieu, rien en vue de lui ou des créatures... C'est ce qu'il exprimait aussi en disant : " J'ai une nourriture que vous ne connaissez pas, qui est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé, d'accomplir son œuvre... " Et il ne pouvait en être autrement : Notre Seigneur ne pouvant avoir dans tous ses actes que le but, la fin la plus parfaite ; or il est plus parfait d'agir en vue de Dieu que agir en vue de soi ou d'une créature : donc Notre Seigneur agissait dans tous ses actes, dans tous les instants de sa vie en vue de Dieu, en vue de son Père, non en vue de lui- même ni des créatures. " (" En vue de Dieu seul ", nouvelle cité, 1973, page 57).
Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Textes du Bx
commenter cet article
9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 00:32

Les Petits Frères de la Moisson de Jésus-Amour lancent l'appel suivant :

 

     " Chers amis,

 

    " une fois n'est pas coutume, dans notre vocation monastique, de vous écrire une lettre en ce temsp de carême, et de plus pour solliciter votre aide et générosité.

    " En effet, fin janvier, nous sommes rentrés d'un voyage au Burkina Faso, à la rencontre d'un autre rameau monastique en fondation de frère Charles - les Petits Frères de Jésus-Sauveur du Monastère de Honda.

    " Dès la première soirée, nous nous sommes reconnus Petits Frères et Moines de Frère Charles, malgré les quatre mille kilomètres de distance, la différence de culture, le choc-contraste de leur dénuement par rapport à notre société de consommation.

    " Leur vie contemplative dans l'esprit de Nazareth avec sa vie de prière et d'adoration, sa vie de Silence, de travail de la terre - ce qui est vital pour eux -, toute simple, pleine de délicatesse et d'amour fratrenel, a fait un grand bien à nos âmes.

    " Leur fidèlité à l'esprit du Bienheureux Frère Charles de Foucauld, dans un grand dénuement, nous a profondément touchés.

    " C'est pourquoi, aujourdhui, nous vous proposons, en ce temps de carême, une " opération Pertis Frères " en achetant le CD " Liturgie en mooré au Monastère de Jésus-Sauveur " enregistré dans leur chapelle, lors de notre séjour. N'hésitez pas à le diffuser et à l'offrir !

    " Nous vous remercions vivement de l'aide que vous apporterez à nos Petits Frères du Burkina par votre généreuse contribution.

    " Les Petits Frères de Jésus Sauveur et les Petits Frères de la Moisson de Jésus-Amour vous assurent de leur reconnaissance et de leur prière, et vous souhaitent une bonne montée vers Paques. "

 

 

    Le CD est vendu au prix de 10 € l'exemplaire.

    Les frais de port sont de 1 € pour 1 CD ; 2 € pour 2 ou 3 CD ; 3,5 € pour 4 à 6 CD ; 7 € pour 7 à 12 CD.

    Chèque à libeller à l'ordre de " Petits Frères ".

    Et à adresser à : Opération Petits Frères - Fraternité Monastique des Petits Frères de la Moisson de Jésus-Amour - Monastère Bienheureux Charles de Foucauld - 31160 COULEDOUX.

     Pour joindre cette Fraternité : 05 61 95 21 80

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Livres
commenter cet article