Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 17:26

Conférence du chanoine Huot (4)

 

     Tant qu’il vécut, Frère Charles de Jésus n’eut pas la joie de voir se réaliser son rêve : « En vérité, avait affirmé le Maître, si le grain de froment tombé dans la terre ne meurt pas, il demeure seul ; mais s’il meurt, il donne beaucoup de fruit… »

     Et de fait, actuellement (Ndlr : rappelons que cette conférence date de 1939) à El Abiodh Sidi Cheikh, dans le Sud oranais, une fervente communauté de quatorze Petits Frères prolonge et fait resplendir l’apostolat eucharistique du Père de Foucauld, en un endroit où, jadis, il séjourna lui-même quelques heures, alors qu’il se rendait à Beni Abbès (1). Comment ne pas compter sur le rayonnement divin de l’Hostie dans ces immenses contrées ?

     C’est en communiant au cours d’une messe célébrée à l’église Saint-Augustin, à Paris, que Charles de Foucauld s’était converti, naguère, après avoir confessé ses fautes à l’Abbé Huvelin. Écoutons l’ermite du Sahara parler aux chrétiens de la messe et de la communion : « Les frères et sœurs, qui, par leur dévotion à la Sainte Eucharistie, voudront bien travailler à la conversion des âmes et spécialement à celle des infidèles appartenant aux colonies de la mère-patrie, s’efforceront d’assister chaque jour au Saint-Sacrifice de la messe. Ils réfléchiront à ce qu’est le divin sacrifice, à la fois Noël et le Calvaire… Une seule messe glorifie plus Dieu que ne ferait le martyre de tous les hommes, uni aux louanges de tous les anges et de tous les saints. – Partout où est la Sainte Hostie est le Dieu vivant, est ton Sauveur aussi réellement que quand Il était vivant et parlant en Galilée et en Judée, et qu’Il est maintenant dans le Ciel. Ne perds jamais une communion par ta faute : une communion, c’est plus que la vie, plus que tous les biens du monde, plus que l’univers entier, c’est Dieu Lui-même, c’est Moi, Jésus. Peux-tu me préférer quelque chose ? Peux-tu, si tu m’aimes tant soit peu, perdre volontairement la grâce que je te fais d’entrer ainsi en toi ? Aime-Moi de toute l’étendue et dans toute la simplicité de ton cœur. »

     (à suivre)

(1) C’est sur le chemin de retour de son premier voyage en France, le 18 mars 1909, que Charles de Foucauld passa une nuit à El Abiodh Sidi Cheikh où serait fondée en 1933 la première Fraternité des Petits Frères de Jésus.

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article
7 mars 2012 3 07 /03 /mars /2012 20:27

Conférence du chanoine Huot (3)

 

     Le cardinal Lavigerie a voulu que ses Pères Blancs fussent toujours au moins trois dans chaque poste de leurs missions. Le Père de Foucauld s'installe seul à Beni Abbès, en ermite-adorateur de l'Eucharistie. Il écrit : "L'oeuvre qui m'est confiée est admirablement belle, porter le Très Saint Sacrement plus loin dans le Sahara, vers le Sud et vers l'Ouest, qu'il ne l'a jamais été probablement, et en tout cas qu'il ne l'a été depuis le temps de saint Augustin, sanctifier les infidèles par cette divine présence, porter les secours de la religion à nos soldats mourants... Mon but est surtout de sanctifier les populations infidèles en portant au milieu d'elles Jésus présent dans le Très Saint Sacrement."

     Et il ajoutait : "Il nous faut travailler à augmenter le nombre des tabernacles, dans lesquels réside en permanence la Sainte Eucharistie, et surtout en augmenter le nombre dans nos colonies. Il nous faut nous efforcer de développer le culte de la Sainte Eucharistie, les adorations, expositions, bénédictions du Très Saint Sacrement et surtout de les développer dans les pays infidèles de nos colonies. Devant le Très Saint Sacrement, nous prierons et nous nous efforcerons de faire prier pour la conversion des âmes et, en particulier, pour la conversion des infidèles de nos colonies. L'oeuvre à laquelle, depuis longtemps, je vois que je dois consacrer ma vie, c'est d'adorer perpétuellement le Très Saint Sacrement nuit et jour exposé ; c'est de vivre dans les contrées reculées des pays infidèles pour porter Jésus là où Il est le moins, pour chercher avec Lui ses brebis les plus perdues, les plus délaissées. Ne connaissant pas de pays plus perdus, plus abandonnés, plus délaissés, manquant plus d'ouvriers évangéliques que le Sahara et le Maroc, j'ai demandé et obtenu l'autorisation d'établir à leurs frontières un Tabernacle. Adorer la Sainte Hostie, ce devrait être le fond de la vie de tout humain."

     Devant le tabernacle, Frère Charles de Jésus (c'est le nom que porte désormais le Père de Foucauld) songe à l'immensité de la tâche concernant l'évangélisation du Sahara et du Maroc. Les Pères Blancs suffisent à peine à leurs missions existantes en Algérie-Tunisie et en Afrique centrale. Aussi, Frère Charles de Jésus pense obstinément à la fondation d'une communauté de religieux qui prendraient le nom de "Petits Frères du Sacré-Coeur de Jésus" et qui, au Sahara et au Maroc, adoreraient nuit et jour la Sainte Eucharistie perpétuellement exposée en priant Jésus-Hostie pour la conversion des musulmans et des infidèles. Ces missionnaires prêcheraient donc l'Evangile surtout par leur vie d'adoration et de prière. Rappelons-nous la belle parole du Père de Foucauld, gravée qur sa tombe à Bel-Bachir, près d'El Goléa : "Je veux crier l'Evangile par toute ma vie." Il disait aussi : "Je veux habituer tous les habitants du Sahara, chrétiens, musulmans, juifs et idolâtres, à me regarder comme leur frère, le frère universel. Ils commencant à appeler la maison "la Fraternité", et cela m'est doux."

     (à suivre)

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 22:50

                                                               Conférence du chanoine Huot (2)


      Certes, depuis cent ans (Ndlr : cette conférence a été donnée en 1939), en Algérie, il y a un progrès considérable au point de vue catholique. Lorsque, le 31 décembre 1838, Monseigneur Dupuch, premier évêque d'Alger, débarquait sur la terre africaine, il trouvait un clergé tellement réduit qu'en face de l'immensité de la tâche évangélique à lui confiée par le Souverain Pontife, le zélé pasteur ne pouvait s'empêcher de s'écrier : "- Ah ! qui me donnera de débrouiller ce chaos !" Pensant comme saint Augustin, il cherchait avant tout à multiplier les prêtres pour multiplier l'Eucharistie. Son successeur, Monseigneur Pavy puissamment aidé par le supérieur de son séminaire, M. Girard, fonda, sur les hauteurs de Kouba, un grand séminaire, permettant tous les espoirs pour le développement du règne de Jésus-Eucharistie dans l'Afrique du Nord. Et de fait, Monseigneur Pavy eut le bonheur d'ériger en Algérie 143 paroisses nouvelles, d'ordonner 259 prêtres, d'ouvrir un petit séminaire qui comptait bientôt 110 élèves et d'avoir, au grand séminaire de Kouba, une moyenne de 60 théologiens.
      Le 25 juillet 1886,trois mois avant la mort de Monseigneur Pavy, le Souverain Pontife Pie IX érigeait l'Évêché d'Alger en Archevêché et créait les Évêchés suffragants de Constantine et d'Oran.
      Nommé premier archevêque d'Alger, Monseigneur Lavigerie donne immédiatement une forte impulsion à la vie spirituelle des chrétiens de son diocèse et il pense bientôt aussi aux millions de musulmans et d'infidèles de l'Afrique, ne connaissant pas le Christ. Il ouvre un petit noviciat, berceau de la grande société des Pères Blancs, missionnaires d'Afrique.
      C'est le successeur du Cardinal Lavigerie à la tête de cette société, Monseigneur Livinhac, qui, au début de septembre 1901, accueillait à Maison-Carrée le Père de Foucauld, que Rome venait de placer sous la direction du Préfet Apostolique du Sahara, avec autorisation de résider à Beni Abbès, aux confins du Sud algérien et du Sud marocain. L'abbé Huvelin, vicaire à Saint-Augustin, à Paris, et directeur de conscience du Père de Foucauld, venait d'écrire à Mgr Livinhac : "Sa vocation l'a toujours attiré vers le monde musulman. Son séjour en Algérie, son voyage dans l'intérieur du Maroc, ses années passées en Palestine l'ont préparé, l'ont endurci pour cette mission. J'ai vu venir cette vocation... En mon âme et conscience, je crois qu'elle vient de Dieu."

      (à suivre)

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 21:00

Conférence du chanoine Huot (1)

 

Conférence donnée le 5 mai 1939 lors du Congrès Eucharistique d'Alger (extraits)

 

     Par une belle matinée d'automne, je recevais jadis, au presbytère Saint-Bonaventure, la visite de mon condisciple de séminaire le Révérend Père Guérin, Préfet Apostolique du Sahara. Après l'expression réciproque de la joie de notre revoir, le P. Guérin me dit : "Le Père de Foucauld, que j'ai amené avec moi à Alger, viendra me rejoindre ici à midi et déjeunera avec nous."

     Entre amis qui ne s'étaient pas vus depuis longtemps, deux heures s'écoulèrent bien vite, et voici que la sonnerie de l'Angélus nous annonça midi. Pas de Père de Foucauld. Midi et quart, midi et demi, pas de Père de Foucauld. A une heure moins le quart, j'entre'ouvris la porte séparant mon bureau du sanctuaire de l'église et j'aperçus le Père de Foucauld agenouillé devant le tabernacle et tellement plongé dans l'adoration de Jésus-Hostie que je fus obligé d'aller lui dire doucement : - Mon Père, il est près d'une heure.

     Le Père de Foucauld nous avoua bientôt qu'il était arrivé à l'église avant midi. "Mais, ajouta-t-il, je parlais à Jésus de plusieurs âmes rencontrées ce matin et dont la vie chrétienne laisse à désirer..."

     La conversation s'aiguilla sur la difficulté de la vie chrétienne dans nos pays nord-africains. On évoqua la diversité des religions, des races et des langues, la complexité des intérêts nationaux, le manque de prêtres et d'églises, le grand nombre d'indifférents, et le Père de Foucauld insista particulièrement sur le devoir de la France de travailler à la conquête spirituelle des millions de sujets de son empire africain. "Il faut que la France donne des prêtres à l'Afrique française." Avec quel accent cette parole était dite par cette sainte âme de grand Français, je ne l'oublierai jamais.

 

     (à suivre)

 

 

 

 

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article
24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 11:57

CHARLES DE FOUCAULD au désert

 

Le site Internet du diocèse de Saint-Dié informe ses lecteurs que le « Le désert » est le thème des conférences de Carême 2012 à Saint-Dié (Vosges).

Depuis plusieurs années, les Conférences de Carême de la Cathédrale invitent en effet à entrer dans le mystère pascal en approfondissant un thème spirituel et touchant l’actualité.

Cette année, la Cathédrale de Saint-Dié propose un cycle de 4 conférences dont le thème est « le désert ».

 

Dimanche 4 mars, 16h : CHARLES DE FOUCAULD au désert
Spiritualité du Père Charles de FOUCAULD, par Frère Marc HAYET
Ancien responsable général des Petits-Frères de Jésus.

 

Dimanche 11 mars, 16h : Le désert dans la Bible
par Alain MARCHADOUR, Exégète

 

Dimanche 18 mars, 16h : Les Pères du désert
par Mme Françoise VINEL, Professeur de Patristique, Université de théologie catholique de Strasbourg.

 

Dimanche 25 mars, 16h : Le désert en littérature
par Mr Salah STÉTIÉ - Musulman - poète et essayiste Libanais. Ancien ambassadeur.

 

Les quatre conférences ont lieu dans la Cathédrale.

 

Source : http://www.catholique-vosges.fr/le-desert-theme-des-conferences-de-careme-2012-a,2660.html

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 20:56

Quelques émissions à voir sur Internet

  

Le site de la télévision chrétienne gloria.tv offre toute une série de vidéos que l'on peut facilement visionner sur Internet.

  

Il y en a dans toutes les langues. A signaler :

  

1) en Français :

  

" Charles de Foucauld et le rayonnement eucharistique ",
    

présentation de 10 minutes par le P. Florian Racine, de l'Apostolat de l’Adoration Perpétuelle

Adresse : http://fr.beta2test.gloria.tv/?media=113830

  

2) en Anglais :

  

Une conférence de 1953 par l'archevêque américain Fulton Sheen.

 " Charles de Foucauld (part 1) "

   



Une conférence de 33 minutes par la Communauté du Chemin neuf

" A USELESS LIFE - CHARLES DE FOUCAULD "
    

Adresse : http://fr.beta2test.gloria.tv/?media=210498



 

 

3) En Espagnol :

  

Une conférence de 60 minutes sous le titre  " charles de foucauld-itinerario espiritual-cap 1-jean francois six "; lecture d'une traduction castillane d'une plaquette de J-F Six.

 

 

 

Adresse : http://fr.beta2test.gloria.tv/?media=119613

 

Une série de textes spirituels, en 15 minutes, sous le titre  "ORACIONES DEL BEATO CHARLES DE FOUCAULD "

 

Adresse : http://fr.beta2test.gloria.tv/?media=119921

 

4) en Italien :

 

 

1er décembre le saint du jour :

 

film de 31 minutes sur la vie de Charles de Foucauld

Titre : « Charles de Foucault (sic) – Lebensbild »

http://fr.beta2test.gloria.tv/?media=51006

 

 

... et d'autres dans ces langues, et dans d'autres langues.

 

 

 

 

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article
28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 12:04

Conférence

Charles de Foucauld aujourd'hui

Le 29/11/2011 18h30-20h30

 

 

Découvrir sa personnalité exceptionnelle et sa spiritualité

Lieu : Centre théologique de Meylan

Organisateur : Centre Théologique de Meylan

 

Centre Théologique de Meylan

15 chemin de la Carronnerie
38240 Meylan
Téléphone : 04 76 41 62 70
Fax : 04 76 41 62 97

 

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article
27 octobre 2011 4 27 /10 /octobre /2011 22:27

MISSIONNAIRE ET AMI

 

Extraits des notes de Laurent Touchagues lors de la conference de l'abbé Jean-François SIX le 19 octobre en l'église Saint-Augustin de Paris, à l'occasion de la réédition de la correspondance de Charles de Foucauld à Henry de Castries, aux éditions Nouvelle Cité.

 

(Début des notes)

À Beni-Abbes, retournant la parabole du Bon Pasteur, Charles de Foucauld parle des 99 brebis qui sont au-dehors. Il a une vocation prophétique : aller à ceux qui sont le plus loin du Christ, ce qui, aujourd'hui, doit se faire d'abord autour de soi. Dans sa lettre de juillet 1916 à René Bazin, Charles de Foucauld se présente lui-même comme missionnaire isolé faisant office de défricheur auprès des touaregs (pour nous les non-croyants) et leur culture. Afin de pouvoir annoncer l'Évangile dans cette culture. Il est indispensable rn effet de savoir parler la langue de ceux que nous rencontrons. Ce " défrichement " correspond aux 30 ans de Nazareth, pendant lesquels le Christ était déjà totalement sauveur. Insistance du conférencier sur l'Union (= la Sodalité aujourd'hui : un millier de membres à travers le monde ; il n'y a pas de réunion ; c'est une question d'initiative personnelle). Dernière consigne : devenir pour les autres un ami sûr, comme l'était Charles de Foucauld.

(Fin des notes)

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article
6 octobre 2011 4 06 /10 /octobre /2011 09:46

 

Information en provenance du site saumur-kiosque.com :

 

" Foucauld_buste-dessin-1903-B_A.jpgLe Président et les membres de l'association "Patrimoine Religieux en Saumurois" vous invitent à la conférence "Charles de Foucauld, un soldat béatifié" qui sera donnée à Saumur le Mardi 11 octobre prochain

 

La conférence sera prononcée par François Oldra.

 

Le thème ne manquera pas d'intéresser les Saumurois qui se rappelleront que le jeune officier de cavalerie, doté d'une force de caractère hors du commun et d'une foi incomparable, séjourna durant quelques années dans leur ville. "

 

Renseignements pratiques : Mardi 11 octobre 2011, à 20h 30, à la salle Tibériade de la maison Charles de Foucauld, 20 rue du Temple, à Saumur - Entrée libre

 

NDLR : le titre de cette conférence est sympathique et compréhensible. Il ne doit pas laisser penser cependant que Charles de Foucauld a été béatifié comme "soldat", car "soldat" il n'avait plus la foi.

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 23:24

 

 

Monseigneur Maurice Bouvier, interviendra en conférence publique lors de l'Assemblée Générale des Amitiés Charles de Foucauld qui se tiendra :

 

samedi 21 mai 2011 à 15 heures

salle Huvelin

7 rue de la Bienfaisance

Paris 8ème

(métro Saint-Augustin)

 

Le Postulateur de la Cause de Canonisation de Charles de Foucauld fera un point des travaux de la Cause et, poursuivant sa conférence donnée à Montmartre le 30 novembre dernier, exposera le nouvel axe de recherche qu'il a entrouvert pour un développement de la recherche et une plus profonde compréhension de la présence de Charles de Foucauld à Tamanrasset .

 

C'est un moment très important pour la Cause et en vue de l'approfondissement du projet de Charles de Foucauld au Hoggar.

 

Toutes les personnes intéressées sont invitées à se joindre aux membres des Amitiés Charles de Foucauld pour cette occasion particulière, nouvelle et originale.

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Conférences
commenter cet article