Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Pour vos échanges avec La Frégate, deux moyens :

1. utiliser la fonction commentaire qui se trouve au bas de chaque article ;

2. envoyer votre adresse électronique dans l'espace Newsletter prévu à cet effet sur la droite de l'écran.

N'hésitez pas !

LT

Recherche

Bienvenue dans ce lieu virtuel qui porte le nom de l'ermitage de Charles de Foucauld à Tamarasset !

Archives

14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 21:42

Lecture et explication du commencement
de l’Évangile selon saint Matthieu
(suite)

Texte rédigé par le Bienheureux Charles de Foucauld le 15 novembre 1901 à Beni Abbès et publié dans « L’esprit de Jésus, méditations 1898-1915 », volume VIII des Œuvres spirituelles de Charles de Foucauld, aux éditions " nouvelle cité ".

 

" Mt 1,1-18. Plusieurs choses nous frappent dans cette énumération.

" (...) Puis une chose nous invite à l’humilité et à la confiance : ce sont ces trois noms de femme, Thamar, Rahab, Bethsabée, qui figurent dans cette généalogie… Gardons-nous de nous enorgueillir de notre race, puisque nous voyons notre Maître, notre Bien-Aimé, notre Divin Jésus avoir parmi ses ancêtres, ces pécheresses ! Gardons-nous de rougir de nos parents pauvres ou méprisés puisque Jésus ne rougit ni d’une Rahab ni d’une Bethsabée ! Gardons-nous de cacher notre parenté avec des personnes peu honorées puisque Jésus proclame ces parentés en tête de son histoire. Soyons très humbles dans tout ce qui concerne notre naissance, notre famille, comme Jésus nous en donne ici l’exemple.   "
 

" Ajoutons à cela que si des rois se trouvent parmi les ancêtres de Jésus, cependant il ne naît pas directement d’eux, mais dédaignant et repoussant leur pourpre, il choisit, pour naître de leur sang, le temps où leurs descendants complètement déchus, sont de pauvres ouvriers, vivant au jour le jour du travail de leurs mains… Naître de pauvres ouvriers, avoir parmi ses ancêtres des pécheurs, méprisés, le proclamer, voilà l’exemple d’humilité que nous donne Jésus. Et en même temps il nous invite à la confiance : que les Thamar, les Rahab, les Bethsabée ne se découragent pas : qu’elles fassent pénitence, renoncent au mal, et Jésus ne rougira pas d’elles : Il leur permettra de l’enfanter, se proclamera leur, se donnera à elles : elles seront non seulement réhabilitées mais honorées et proclamées bienheureuses dans le temps et (dans) l’éternité… Ces noms jetés dans la généalogie sont une annonce de pardon offert par Jésus à tous les pécheurs, un appel à la confiance, une prédiction de miséricorde. "

        (à suivre)

Partager cet article

Repost 0
Published by Laurent Touchagues - dans Textes du Bx
commenter cet article

commentaires